Translate

lundi 11 avril 2011

BRM 300 - Beaurepaire

Il est 4 heures du matin quand Bandicoot et moi nous élançons pour ce BRM 300 kms. Nous regrettons qu'il n'y ait pas de départ groupé, ni même de contrôle sur l'éclairage.

Nous partons tranquillement en direction de la Côte Saint André, le temps est doux et c'est super agréable de rouler, malgré la nuit trop courte que je viens de passer (seulement 2 heures de sommeil). Nous roulons avec un groupe et nous arrivons au 1er contrôle à Les Abrets, c'est en fait un contrôle organisé sur une petite table avant la ville. Cette 1ère partie est vallonnée mais pas difficile. Après avoir tourné vers l'ouest, nous roulons maintenant en direction de Bourgoin Jallieu que nous atteindrons rapidement, nous sommes toujours avec le groupe et commençons la montée tranquille pour atteindre St Jean de Bournay. De là, le parcours descend jusqu'à Vienne, le groupe roule pas mal, je suis calé derrière pour ne pas déranger, mais je suis obligé de freiner. Bandicoot est 400 m devant le groupe, il fait maintenant jour. Vraiment pas facile de rouler avec les VD, je double tout le monde et je rattrape Bandicoot, nous roulons à bonne allure et arrivons à Vienne. Nous pointons ce 2è contrôle dans un bar où nous prendrons le temps de prendre chocolat et croissant. Nous repartons confiant et restaurés, la route qui s'annonce durant les 90 prochains kms est le terrain de jeu des VC. Un petit vent de dos nous accompagne et les kms défilent. On passe Condrieu rapidement, j'hésite à prendre la piste cyclable mais pour l'avoir emprunté la semaine dernière, je sais qu'elle regorge de racines déformant le bitume. Serrières est en vue, je calcule qu'on devrait arriver rapidement au point le plus bas du parcours. La vitesse de croisière sur cette partie est vraiment haute, le compteur oscille entre 35 et 55 km/h. t c'est vraiment tout plat. Peu à peu Bandicoot devient plus petit dans mon rétro, nous approchons de La Voulte/Rhône et je sais qu'on se retrouvera là-bas. Je passe Valence rapidement, et j'arrive du côté de Andance, la vitesse est toujours aussi rapide. Sur le côté droit je vois que des travaux ont été effectué ou sont en cours.......ils sont en cours, il n'y a plus de bitume sur une largeur de 15 cm, je freine mais ça tape fort. Heureusement je ne casse rien, mais ma roue est un peu voilée mais rien de méchant. J'arrive à La Voulte/Rhône ( kms 210 - 11H20), je fais pointer et 10 minutes plus tard Bandicoot arrive. Il me raconte qu'il a aussi taper sa roue au même endroit que moi.
40 minutes de pause plus tard, nous reprenons la route, le vent sera dans le nez pour les 100 derniers kms. Nous roulons d'abord vers l'est en direction de Crest où nous devons pointer, je commence à bien connaître cet endroit et nous irons pointer comme d'habitude, à la station service. En repartant, je m'arrête un instant pour procéder à la vidange du pilote. Les niveaux étant maintenant bon, je repars et comble le retard me séparant de Bandicoot et du petit groupe. Rapidement, je prends un peu d'avance, les VC ont vraiment l'avantage vent de face. Je passe à Chabeuil seul, puis rapidement je remonte sur un groupe de VD, je vois qu'ils peinent, d'ailleurs ils se relayent au commandement du groupe pour affronter le vent. Je reste un moment derrière, mais je sais que je peux rouler plus vite alors je décide de quitter le groupe. Il n'y a vraiment pas photo, mon compteur passe de 25 à 30 km/h, les VD sont maintenant tout petit dans mon rétro et je les perds rapidement de vue. Je continue, et je remonte encore des VD, j'en vois 1 qui semble haïr ce mistral, je lui dis qu'un groupe est pas loin derrière. Pas de réponse mais je sais qu'il m'a entendu. Je remonte encore des VD, je suis sur que certains doivent songer à changer de machine quand ils voient avec quelle facilité nous les doublons. J'arrive maintenant à Montélier et dans un rond point, j'entends mon surnom. Je regarde sur la droite, c'est OTZI, je fais demi-tour pour le saluer. Après cette petite pause bien sympathique, j'arrive à Romans/Isère. Maintenant le parcours devient cassant, donc je fais le plein des gourdes et de sucre dans un bar. Je repars, et dans la petite montée en sortant de la ville, des VD arrivent derrière moi à un feu. Rapidement je reprends de l'avance et j'arrive dans la montée finale qui nous mènera à Hauterives. Je passe cette longue montée sans problème en montant à mon rythme, le groupe de VD me passe quasiment en haut de la bosse, je bascule dans la descente et je reviens sur le groupe de VD pour terminer ce BRM.

BRM 300 : 311 kms en 12H35 ( 11H05 roulé ), soleil et vent, T°c 10 à 26°C.




Parcours cycliste 838757 - powered by Bikemap


1 commentaire:

Velo a dit…

Tu m'as l'air affuté.
Bravo et à bientôt.
Alex